21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 11:44
Nymphéas noirs

J'ai déjà dit combien j'avais apprécié "Un avion sans elle" de Michel Bussi. C'est donc confiant que j'ai entamé la lecture de ce second roman. Je peux le dire sans détours: j'ai adoré.

Bien sûr, c'est très bien écrit et l'enquête se déroule à Giverny, ce qui est assez original en soi. Trois personnages féminins se détachent: celui d'une vieille méchante, d'une jeune menteuse et d'une fillette très douée en peinture.

Mais l'art de Bussi se découvre dans les dernières pages, quand on comprend enfin qu'il nous a mené par le bout du nez depuis la première ligne. Ce sont ces dernières pages qui rendent ce livre vraiment au-dessus du lot d'autres polars.

Pour ma part, après avoir fini le livre, je l'ai repris pour le feuilleter et comprendre comment l'auteur s'y était pris pour me gruger à ce point.

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 16:34

Aller, c'est officiel: l'année prochaine sortira le 4ème épisode de ma fille de pirate. Mélina et son frère Rico subiront un abordage, affronteront un redoutable pirate et tenteront de découvrir un étonnant secret.

Si avec ça vous n'avez pas l'eau à la bouche, je ne peux plus rien pour vous!

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 18:48
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!
Ah les vacances!

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 19:33

6h. La sonnerie de mon Smartphone me réveille. C’était prévu. Aujourd’hui, je rencontre une centaine de collégiens de Rueil-Malmaison, dans le cadre du prix littéraire Gavroche. Mal réveillé je m’arrache à regret de mon lit.

6h10. La douche me remet les idées en place.

6h20. Mon Smartphone affiche un message. Je lis ces mots avec stupeur : Ne prends pas le train. Le numéro est inconnu et j’ignore si c’est un conseil ou une menace. Puisque l’appel est anonyme, je décide de faire comme si je ne l’avais jamais reçu.

7h15. Le petit déjeuner avalé, je me rends à la gare. Le train est déjà à quai et les gens s’installent en attendant le départ. Je m’affale sur un siège, prêt à piquer du nez.

7h30. Mon Smartphone vibre. Tu aurais dû m’écouter. Maintenant c’est trop tard. Machinalement, je relève la tête et je remarque un type avec une capuche qui range son téléphone tout en me jetant un regard en coin. Je ne m’en étais pas rendu compte avant, mais nous sommes les deux seuls passagers de ce wagon.

7h30 et 25 secondes. Une voix annonce le départ imminent du train. Cette fois-ci je n’ai plus aucun doute. Le gars est l’auteur des messages. Il me fixe, l’air ironique.

7h31. Les portes se ferment. L’homme se précipite et se glisse entre les deux battants. Debout sur le quai, il me dévisage, narquois. Je crie « Hé ! » mais c’est bien trop tard.

7h32. Nouveau SMS. Plus bref tu meurs : « BOUM ! ». D’ailleurs, j’ai bien l’impression que c’est ce qui va m’arriver. Mourir.

7h33. Le cœur battant, je fouille sous chaque siège. A la recherche d’une bombe. Je ne sais pas qui m’en veut, mais le message est explicite.

7h35. Elle est là. Sous une banquette. Une bombe artisanale avec un détonateur et un compte à rebours qui annonce 3 secondes restantes. Je tente de m’éloigner le plus vite possible, mais comme dans un mauvais rêve, j’ai l’impression de faire du sur-place.

3…2…1. Une sonnerie stridente retentit. La bombe explose. Enfin non. J’avais raison. C’était un mauvais rêve. La sonnerie stridente n’est que celle de mon Smartphone, qui m’extirpe de mon cauchemar. Il est 6 heures. Un message s’affiche sur mon téléphone. Je décide de ne pas le lire. On ne sait jamais !

10h02 : Je suis accueilli par Sylvie et l’équipe de la médiathèque. Une trentaine de collégiens m’attendent. Les questions sont riches et la discussion s’instaure pendant une heure trente que je ne vois pas passer.

11h30. Mon portable vibre. Est-ce que je n’ai pas vu une ombre furtive, dans l’amphithéâtre où nous nous trouvons ? Je décide d’éteindre mon téléphone.

14h : Reprise des questions-réponses avec soixante, soixante-dix jeunes d’un second collège. Là encore, je les remercie pour l’intérêt de leurs questions. J’espère que mes réponses ont été à la hauteur.

15h30. Je repars de la médiathèque enchanté de ces rencontres.

16h30. Gare de l’Est. Un type portant une capuche pianote sur son portable. Finalement, je vais peut-être rentrer chez moi par mes propres moyens.

Les photos sont de Anne-Sophie Berger, professeur documentaliste, du collège Marcel Pagnol, de Rueil
Les photos sont de Anne-Sophie Berger, professeur documentaliste, du collège Marcel Pagnol, de Rueil

Les photos sont de Anne-Sophie Berger, professeur documentaliste, du collège Marcel Pagnol, de Rueil

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 07:02

Vous ^^tes tellement impatient de lire mon dernier livre que vous ne pouvez attendre? Comme je vous comprends! Alors vite, rendez-vous chez votre libraire le plus proche! Et ceux de cette liste sont malins: leur stock est en ligne.

http://www.placedeslibraires.fr/dlivre.php?gencod=9782700239201&rid=

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 17:29
Polar

Pour vous mettre l'eau à la bouche, peut-être, voici ce que dit l'éditeur de mon bouquin, à paraître dans deux jours:

Un roman psychologique signé par Christophe Miraucourt incarné par le héros de Ce que je n’aurais pas dû voir. Adolescent féru de romans noirs, fragilisé par la quête d’un père qui s’évanouit sans cesse, Arthur recourt souvent à l’écriture pour élaborer le scénario de leurs… retrouvailles. Christophe Miraucourt joue sur la jeunesse de ses personnages principaux et l’ambiguïté d’une disparition pour réaliser une intrigue riche en suspense.

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 18:54
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour
Provins: 2ème jour

Merci à tous ceux qui sont venus me voir. C'est toujours un plaisir de dédicacer mes livres à Provins et de retrouver de nombreux fidèles parmi mes lecteurs. Merci à David et à l'ensemble des bénévoles et bien sûr au libraire, qui avait prévu suffisamment de livres.

Virginie, Stéphanie, Philippe, Cécile, Olivier, Pierre, Hervé et tous les autres, c'était sympa de vous revoir!

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 23:01

Venez! Venez! Il reste encore la journée de dimanche pour obtenir des dédicaces de tous les auteurs présents. Pour ma part, le libraire s'est procuré mon nouveau polar, je suis donc super content! Et puis il y a toujours ma série sur ma fille de pirate, les deux tomes de mes sorciers et les petits cahiers de langage et celui sur la terre et l'univers.

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 19:26

Quelques photos du 1er jour. Parmi les gens qui n'ont pas leur petite étiquette, vous reconnaitrez, dans le désordre: Cabu, Michel Field, Bernadette Després, Maureen Door (avec 1 ou 2 "o"???), la souris (ersatz de l'auteure italienne Elisabetta Dami).

Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014
Festival des encres vives 2014

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 17:35

Voilà, il est arrivé, tout beau tout chaud! J'espère en avoir des exemplaires à Provins, pour ce week-end. Sinon il vous faudra attendre le 9 avril pour la sortie officielle!

Surgi du passé
Surgi du passé
Surgi du passé

Auteur de romans policiers à succès, Arthur reçoit sur son profil Facebook le message d'une certaine Lina. Quand la jeune fille débarque chez lui pour l'informer de la disparition de leur père journaliste qu'il ne connait pas, Arthur ne sait que penser. Est-il bon de se plonger dans le passé? Sa soif de vérité l'emporte...

Partager cet article

Published by miraucourt
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog